Notre communiqué lors de l'audience du 4 février

08/02/2014 15:54

M. Le Directeur académique adjoint

M. Philippe BALLÉ

 

Le jeudi 27 janvier, notre association de parents d’élèves a appris avec consternation, qu’un préavis de grève pour le 30 janvier avait été déposé afin de dénoncé les pratiques autoritaires du chef d’établissement.

Consternés ! Oui nous l’avons été. Surpris ! Non, car depuis ce début d’année scolaire nous avons dénoncé et alerté  les responsables concernés  sur les pratiques du nouveau chef d’établissement en l’occurrence pour la nommée, Mme. BELDJOUTI, une demande d’audience vous avait été adressée à ce sujet et malheureusement, celle-ci est restée sans suite de votre part.

Mesurant la gravité de la situation, l’ampleur du malaise auprès des personnels du collège et surtout sa répercussion sur la qualité à venir de l’enseignement adressé à nos enfants. Nous craignons à juste titre que cette situation invite l’équipe pédagogique à la passivité et qu’un absentéisme pour raisons médicales se développe à grande vitesse si ce n’est déjà pas le cas.

Pour ces faits et suite à notre session extraordinaire du dimanche 2 Février 2014, notre association est solidaire de l’action menée par les personnels du collège Jacques JORISSEN de DRANCY et leur apporte un soutien sans réserve.

Nous allons même plus loin et nous vous demandons Monsieur,  le remplacement dans les plus brefs délais du chef d’établissement car nous pensons sincèrement que la communication avec les personnels ne sera plus possible avec Mme. BELDJOUTI.

Je profite de ma présence,  concernant l’élection des parents d’élèves et l’avis favorable d’un premier recours en annulation par vos services n’a pas empêché le chef d’établissement de nous mépriser et de ne pas respecter la règle et la loi pour l’organisation de la seconde élection. Nous avons donc  fait un second recours auprès de vos services, qui à ce jour malheureusement n’a donné lieu à aucune suite, nous déplorons le manque d’information à ce sujet. Nous comprenons que des raisons de délai et des impératifs administratifs vous ont amenés à ne pas tenir compte de notre second recours, c’est pour les mêmes raisons ainsi que pour ne pas bloquer le collège que nous nous sommes abstenu de saisir le tribunal administratif. Mais nous aurions souhaité avoir une réponse de votre part.

Le Vice-Président de l’ APECJJ-Drancy

M. Ahmed KHENFECH